Tom Critiques de Films 0 Réaction

La prière n’est pas un film si religieux

La prière est un film sorti en 2018 coécrit et réalisé par Cédric Kahn. Ce film dont le projet découle de trois rencontres décisives. La première rencontre concerne alors Cédric Kahn et Aude Walker. Cet écrivain a aussi su mettre Cédric Kahn sur la piste du sujet. Elle a ainsi effectué une enquête pour l’écriture d’un livre. Ce dernier parle donc de style religieux avec des toxicos. Elle lui a alors donné l’idée d’écrire ce film. La seconde rencontre concerne 3 personnes. Cédric Kahn, Fanny Burdino et Samuel Doux pour l’écriture du film. Et, la troisième rencontre avec Sylvie Pialat, producteur du film. Elle a, au sortir de cette rencontre, adhéré à l’idée de ce film. Après ces rencontres, la conception du film a donc démarré.

Affiche du film La prière 2018

Contexte cinéphile du film

Samuel Doux rencontre des jeunes en pleine expérience. Il a essayé de voir leurs rituels, leurs disciplines de vie. Mais surtout de recueillir leurs témoignages. C’est à partir de ce moment que l’écriture du film a commencé. Et, le réalisateur, les écrivains et le producteur ont pris des décisions. Le centrage du récit sur le chemin d’un seul garçon en fait partie. Personne ne saura rien de ce garçon. Cependant, il deviendra le long du récit le symbole de tous. Ainsi, le film débute à son arrivée et finit à son départ. L’avant et l’après sont, le hors-champ du film. Une chose faisait partie de ces décisions. La création d’un lieu isolé en montagne pour La prière. C’est ainsi que le film se voit écrit et réalisé.

L’histoire du film

Le film débute avec l’arrivée de Thomas. Ce dernier a un regard perdu accrochant le spectateur. Il regarde le curé qui l’a convaincu de rejoindre la communauté. Ce curé l’a trouvé dans la rue après une overdose. Thomas a 22 ans. Avant, il était alors un toxico. Ensuite, il a rejoint une confrérie. Celle des anciens drogués. Cette confrérie se trouve alors en montagne. Elle se consacre à 2 choses. La prière mais aussi le travail. Ce drogué devra alors vivre en montagne. Grâce à cela il pourra ainsi guérir sa dépendance à la drogue. Ce changement radical de sa vie est très dur pour lui. Ici, les règles sont dures et strictes. Thomas devra donc les respecter.

Il devra ainsi se priver de tout ce qu’il aime. L’alcool, la télé, le monde extérieur, les filles et les clopes: fini! Ce n’est que sur La prière et le travail qu’il devra compter. Cela va l’aider à redevenir un jeune homme normal. Dans son nouveau monde isolé et très difficile. Thomas apprend alors beaucoup. Il découvre l’amitié, l’amour, la foi, les vrais valeurs et les règles. Il découvre aussi qu’il ne faut pas se mentir.

Cet ancien drogué s’entoure de personnes comme lui. Ces dernières, ayant vécu ce qu’il vit, ont réussi à s’en sortir. Dans ce film, Thomas devra alors se faire aider. C’est donc eux qui vont l’aider à travers l’amitié qui les lie. Un ange gardien l’assiste aussi partout dans la montagne. Il a ainsi le moyen de se confier à lui. La confrérie lui apprendra donc des choses importantes. Ainsi, elles seront l’essence même du film.

L’amour peut être plus fort que tout

Cependant, il va aussi découvrir l’amour. En effet, au début du film il renonce à la confrérie. Il les traite de malades, de sectes. Tout cela parce qu’il avait fait une erreur. Mais surtout car il ne voulait pas admettre son tort. Marco l’a donc puni à 10 jours d’isolation. Au lieu de s’excuser et de faire ces 10 jours, il se battra avec ses frères. Tout le monde ainsi que Marco aussi passeront un mauvais moment.

Une fois au village, il demandera de l’aide à Agnès et Olivier. Ils accepteront de l’aider. Ainsi, il le logeront dans un studio froid. Le lendemain il fera une connaissance qui va lui changer la vie. Il va connaitre Sibylle. C’est la fille d’Olivier et Agnès. Elle a son âge et travaille dans les fouilles. Après avoir échangé quelques mots, il décide de revenir à la confrérie. C’est elle qui l’a convaincu. C’est une fille très jolie et un lien s’est créer dès leur rencontre. Ainsi, elle le ramènera auprès de Marco. Plus tard ils se recroiseront.

Fiche technique de La prière

Ce film, produit en 2018 est donc un drame en français. C’est aussi un long métrage qui dure 1 h 47 min. Il est sorti le 21 mars 2018.

Réalisateur

Cédric Kahn est le réalisateur de La prière. Cédric a débuté dans le cinéma grâce au montage. Déjà à 21 ans, il était stagiaire sur un film. Le film s’appelait: Sous le soleil de Satan. C’est Maurice Pialat qui réalisa ce film. Il a aussi réalisé des courts et des longs métrages, dont La prière. Ce film a reçu la récompense de Berlinale 2018 avec Anthony Bajon.

Idée originale

La conception de ce film découle donc de l’idée originale d’Aude Walker.

Scénario

Les scénaristes Cédric Kahn et Fanny Burdino. Mais aussi Samuel Doux. Ces 3 ont donc écrit La prière.

Superviseur musical

La supervision musicale du film est Thibault Deboaisne. Il avait aussi bossé dans Jessica forever. Mais aussi À genoux les gars.

Production

Silvie Pialat et Benoït Quainon ont produit le film.

Équipe technique

Elle se compose de:

  • Yves Cape, directeur de la photographie.
  • Laure Gardette, chef monteur.
  • Guillaume Deviercy, chef décorateur.
  • Antoine Carrard, directeur du casting.
  • Aude Cathelin, directeur de production.
  • Mathieu Vaillant, assistant-réalisateur.
  • Quentin Janssen, assistant-réalisateur.
  • Alice Cambournac, chef costumier.
  • Sylvain Zambelli, 1er assistant-opérateur.
  • Carole Bethuel, photographe de plateau.
  • Nicolas Cantin, ingénieur de son.
  • Sylvain Malbrant, ingénieur de son.
  • Olivier Goinard, ingénieur de son.
  • Simon Prieur, assistant son.
  • Clément Trahard, perchman.
  • Garance Van Rossum, maquilleuse.

Distribution

Le Pacte est le distributeur du film en France. Mais aussi dans le monde entier. L’attaché de presse pour la distribution est Marie-Christine Damien.

Acteur et actrices

  • Anthony Bajon joue le rôle principal du film en incarnant Thomas.
  • Alex Brendemühl incarne donc le rôle de Marco.
  • Antoine Amblard incarne alors le rôle du Père Luc.
  • Hanna Schygulla incarne ainsi le rôle de la Sœur Myriam.
  • Davide Campagna joue donc le rôle de Luciano.
  • Raphaël Liot joue le rôle de Damiano.
  • Maïté Maillé joue le rôle d’Agnès.
  • Damien Chapelle incarne le rôle de Pierre.
  • Louise Grinberg joue le rôle de Sybille.
  • Magne-Havard Brekke incarne le rôle d’Olivier.

Louise Grinberg aka Sibylle

Sociétés de production

  • Arte France Cinéma.
  • Les films Worso.

Sociétés de Coproduction

  • Trop de bonheur productions.
  • Auvergne Rhône-Alpes Cinéma.
  • Versus Production.

Sociétés d’exportation et de distribution

  • Le Pacte.

Le casting

L’idée au début du casting était donc simple. Il fallait alors prendre des visages pas trop connus. Sylvie Pialat et Cédric Kahn se basent souvent la dessus. Cela les aide ainsi à choisir les acteurs. Lors du casting, les acteurs devaient faire une prière comme premier test. Il fallait que les acteurs le réussissent pour pouvoir passer à d’autres tests. Cependant, pour la Sœur Myriam, le casting est donc inouï. C’est Hanna Schygulla qui joue le rôle de cette Soeur. Le réalisateur affirme une chose importante pour ce rôle. Il fallait un personnage mythique, une actrice notoire.

Anecdotes du film

Pour La prière, il existe 10 anecdotes. Le réalisateur, la productrice et les scénaristes le racontent. Ces anecdotes concernent le casting, le scénario. Mais aussi le choix du lieu isolé et la manière de chanter des acteurs. Aussi, elles concernent la façon de filmer la foi. Sans oublier la manière d’attacher le spectateur.

Notre avis

Chacun de ses films se caractérise ainsi par une direction très nette. Mais aussi un très bon choix d’acteurs. Le rôle étant souvent pris dans une spirale descendante. Dans cette dernière, l’angoisse monte de plus en plus. Son dernier effort, La prière se taille dans un tissu similaire. Cependant, le chemin du jeune héros va dans la direction opposée. Il passe d’un lieu d’abandon ténébreux à un lieu de rédemption possible.

Le film suit Thomas, un drogué à l’héroïne. Il a 22 ans. Ce dernier sort juste d’un centre de désintox. Ce centre se situe au pied des Alpes. en France. Thomas avait un œil au beurre noir. Il se comportait aussi comme un sauvage. Il va se faire prendre en charge par le chef de la clinique. Le patron ici c’est Marco. C’est Alex Brendemühl, un acteur espagnol qui jouera le rôle. Il va lui expliquer les règles de ce lieu étrange. On dirait un monastère ou alors un centre de désintox. Mais cela ressemble aussi à une caserne militaire.

Ses habitants sont presque tous des jeunes hommes. Ces derniers pour la plupart viennent donc de milieux difficiles. Ils essaient alors de se débarrasser de leurs habitudes liées à la drogue. La solution: un mélange de prière et de travaux forcés. Ils se retrouvent donc coupés de la société. Ils doivent ainsi compter les uns sur les autres pour survivre.

Kahn et les co-auteurs nous racontent une belle et dure histoire. Dur certes, mais belle. Le calvaire de Thomas vers la guérison. Les co-auteurs sont Fanny Burdino et Samuel Doux. Ce film s’inspire donc d’une idée originale d’Aude Walker. En résumé ce film se regarde bien. L’histoire surprend à plusieurs moments. Nous avons aimé ce film. Nous recommandons à tout le monde de regarder La prière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *