Tom Critiques de Films 0 Réaction

La Finale: Un duo drôle et bouleversant

La Finale, réalisé par Robin Sykes est un film de comédie. Il retrace l’histoire d’un jeune basketteur qui doit préparer une finale. Mais il doit en même temps s’occuper de son grand-père. Le film est sorti en mars 2018. Les critiques sont très positifs dans l’ensemble. On dit d’ailleurs qu’il fait partie des plus belles œuvres de Robin Sykes. Le film se caractérise par une grande simplicité. Le duo choisi se conjugue également à merveille. Entre émotion, humour et choc des générations, la Finale assure de bons moments.

Affiche du film 2018 La finale

Synopsis

Roland Verdi est un vieil homme atteint de la maladie d’Alzheimer. C’est aussi le gérant d’un restaurant parisien. Les membres de sa famille sont bien conscients de l’état de Roland. Ils décident alors de le soutenir et d’être aux petits soins avec lui. Cependant, il y a une personne qui reste à l’écart de la situation. En effet, cette personne n’en a rien à faire de lui. Il s’agit de son petit-fils JB.

Ce dernier est un basketteur. Il a une finale à préparer. Il n’a donc pas le temps de s’occuper d’un grand-père malade. En plus de cela, il ne le cache même pas. Pourtant, un jour, les parents de JB se retrouvent bloqués durant le week-end. Ils demandent donc à JB de renoncer à sa finale. Au lieu de cela, il va devoir s’occuper de son papi. Dès lors, plus rien ne se passe comme prévu. Non seulement JB ne compte pas rater son match. Mais en plus, il va entraîner Roland dans son voyage. Les deux hommes finissent par vivre une aventure unique. Ils vont devoir faire face à toutes sortes de situations.

Un film comique et touchant

La Finale est un film qui est à la fois drôle et touchant. L’émotion est au rendez-vous durant tout le film. Il dure 85 minutes. C’est d’ailleurs ce qui a séduit le public. La sortie du film a rassemblé des milliers de fans. Ce jour là, 522 salles ont projeté le film. La Finale est un film qui aborde la maladie d’Alzheimer. Ce film porte un regard bienveillant et tout aussi décalé sur cette maladie. Ce n’est pas un film comique comme on a l’habitude de voir. Le réalisateur a voulu faire une différence. Comment? En évitant de faire comme les comédies romantiques habituelles.

Il voulait aborder un thème qui puisse toucher le téléspectateur. Il faut dire que la plupart des films de ce genre sont liés à des histoires d’amour. Robin Sykes a voulu se démarquer. Il y est bien parvenu. Même si l’histoire n’est pas inouïe, le scénario se voit bien réalisé. Le film met aussi en avant les liens du sang et le pouvoir de la famille. L’espoir, la joie de vivre, le sens de l’équipe, le partage. Ce sont les principaux éléments qui caractérisent le film. Thierry Lhermitte et Rayane Bensetti nous assurent d’agréables moments. Le duo est sincère et attachant. Il se conjugue à merveille.

À la sortie du film, des récompenses se verront offertes. Le prix d’interprétation masculine c’est Thierry Lhermitte qui l’aura. Arrive alors le festival mondial du film de comédie de l’Alpe d’Huez 2018. C’est ici que la Finale a obtenu le grand prix. Il faut dire que les acteurs ont très bien joué dans ce film.

Un film qui marquera 2018

La Finale est le film qui marquera donc 2018.

Dans ce film, des liens forts vont se créer. Thomas et son Papi se connaissent depuis toujours. Cependant, ils vont faire connaissance pour la première fois. Plusieurs thèmes vont s’aborder dans le film. La maladie d’Alzheimer en fait partie. Le film abordera cette maladie de façon unique. C’est cela qui rend le film touchant, malgré la bonne dose d’humour. Le titre mondial du film est « In the Game ». Le scénario c’est Antoine Rimbault et Robin Sykes qui l’ont rédigé. En revanche, c’est Robin Sykes qui a réalisé le film.

Réalisation de la Finale

La Finale est une comédie française. Il s’agit d’ailleurs du premier long métrage de Robin Sykes. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il l’a bien réussi. La Finale met en avant un sujet inattendu. Il s’agit de la maladie d’Alzheimer. Un thème sensible, mais ils l’auront abordé avec soin. Robin Sykes avoue s’être inspiré de 2 films. La Chèvre, un film de 1981. Réalisé par Francis Veber. Avec Pierre Richard et Gérard Depardieu. Le second film: Les Spécialistes réalisé par Patrice Leconte. Ce film sorti 4 ans plus tard. Avec Bernard Giraudeau et Gérard Lanvin.

Il décide alors de mettre en scènes des personnages vraiment opposés. Mais, ils se verront obligé de partager une aventure ensemble. Il va se servir de la maladie de Roland. Pourquoi? Pour amener les 2 hommes à s’entendre. Cela ne sera pas si facile que ça. En effet, les 2 personnages font partie de générations différentes. Leur façon de penser n’est pas du tout la même. Ils n’ont pas la même vision de la vie. D’un côté, c’est normal. Une personne âgée ne pensera jamais comme un ado. Et vice versa. Mais au final, ils ont su aller au-delà de leurs divergences. Ils ont accepté de marcher main dans la main.

Thierry Lhermitte et Rayane Bensetti

Le personnage de Roland va se construire en s’appuyant sur un travail. Le travail des personnes qui entourent le réalisateur. Dans une interview, Robin avoue une chose. Le racisme était présent chez certains membres de sa famille. En effet, ils avaient des relents de racisme colonial. Il va alors se nourrir des propos qu’il entendait. Tout cela pour construire le personnage de Roland. Il y a aussi une autre personne qui a inspiré le réalisateur. Cela assurerai la réussite du rôle. Il s’agit du journaliste et commentateur sportif: Thierry Roland.

Distribution des rôles

Thierry Lhermitte se verra attribué du rôle principal du film. C’est lui qui joue Roland Verdi. Ce rôle lui a d’ailleurs valu le prix d’interprétation masculine. Quand? Lors du Festival mondial du film de comédie de l’Alpe d’Huez en 2018. Rayane Bensetti quant à lui rayonnait avec peps et gaieté. Il interprétait le rôle de JB. L’interprétation d’Émilie Caen non plus ne passe pas inaperçue. C’est elle qui jouait le rôle de la maman déboussolée et tendre de JB. Lyes Salem était Hicham Soualem. Il s’agit du papa de l’ado de la famille.

Parmi les autres rôles principaux, on retrouve Cassiopée Mayance. Cette actrice interprète Pénélope Soualem. Il y a aussi Stanislas Stanic dans le rôle de Slobodan. Théo Christine va assuer le rôle d’Olivier . Lucien Montlouis-Felicité n’est autre que Mark Grosy. Tandis que Philippe Rebbot interprète Claude, le père d’Olivier. Dans les rôles secondaires, il y a Anna Macina, Nabil Drissi. Il y aura aussi Haroun, Waly Dia et François Levantal. La Finale est un film que nous avons apprécié. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est parvenu à séduire le public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *